J’ai testé pour vous: assister un photographe pendant un mariage.

assister-un-photographe-de-mariage

Bonsoir à tous !

Je vous retrouve ce soir pour un article qui n’était absolument pas prévu ce weekend. J’avais envie de partager avec vous une expérience que j’ai eu la chance de vivre et qui m’a énormément appris niveau photographie. Explications.

Vous ne serez pas étonnés si je vous dis que je suis énormément de photographes professionnels sur Facebook, qu’ils soient français ou pas. J’adore regarder les photos de mariage en particulier et souvent le niveau me laisse sans voix et folle de jalousie. Bref.

Un photographe et retoucheur professionnel que je suis sur Facebook (et qui accessoirement habite à deux villages de chez moi) a posté une annonce vendredi soir sur sa page en disant qu’il cherchait un assistant pour un mariage qui avait lieu samedi (c’est-à-dire hier). Ne croyant pas vraiment que j’avais une chance qu’il me choisisse, j’ai quand même laissé un commentaire. Il m’a de suite contacté par message privé pour me donner des détails sur l’évènement et ce dont il avait besoin.

C’est comme ça que je me suis retrouvée à m’improviser assistante pour un photographe pro durant un mariage, une expérience dont j’ai longtemps rêvé mais qui me paraissait hors de portée. Comme quoi, le hasard fait parfois bien les choses. Je l’ai donc suivi pendant de longues heures, sous une canicule étouffante, à se faufiler entre les invités et en faisant attention de ne rien louper d’important. J’ai eu l’occasion de faire des photos de mon côté même si mon but premier était de transporter le matériel et de lui passer les objectifs au moment voulu.

J’ai beaucoup appris lors de cette journée. Je rêvais depuis longtemps d’entrer dans le monde de la photo de mariage et j’ai enfin pu découvrir l’envers du décor, qui parfois est loin de ce qu’on imaginait. Je vais donc essayer de vous faire un petit récapitulatif des choses importantes que j’ai apprises et qui me serviront certainement un jour. Si vous êtes intéressé par la photographie de mariage, alors lisez la suite !

Le télé-objectif est ton meilleur ami.

Pendant cette journée, j’avais avec moi mon fidèle 50mm 1.4, le 35mm 1.8 et le 18-55. J’avais surtout envie de sortir mes objectifs grande ouverture, en particulier dans l’église. Mais voilà, entre le rêve et la réalité, les choses changent. Le photographe que j’ai suivi a dégainé son télé-objectif à plusieurs reprises et j’ai compris pourquoi. Un 50mm, c’est bien, mais pour un mariage, c’est juste très compliqué. Il n’est pas toujours facile d’être assez proche des mariés, encore moins au moment clés comme l’église, où on se retrouve à devoir se mettre en retrait. Donc pour capter les expressions d’émotions et faire un joli portrait, c’est compliqué, très compliqué. C’est là qu’un télé-objectif se révèle utile. On peut se tenir à l’écart tout en étant proche, assez pour capturer les moments essentiels qui feront les plus beaux souvenirs. Je sais déjà que s’il m’arrive un jour de shooter un mariage, j’investirai d’abord dans un téléobjectif de qualité.

18809027474_9f2e7dd7a2_o

On se passerait bien des invités parfois

C’est horrible de dire ça, n’est-ce pas ? Mais voilà, c’est l’une des choses que je n’anticipais pas avant d’entrer dans ce monde. Pour moi la photographie de mariage c’était de jolis mariés, une déco magnifique, du romantisme, de l’émotion, les petits papillons…En réalité, c’est beaucoup d’énergie quand il s’agit d’interagir avec les invités. J’ai fais à la base des études pour être prof, où j’ai eu l’occasion de faire des stages dans des collèges, et honnêtement j’ai eu l’impression parfois de me retrouver face à une classe d’élèves indisciplinés. Entre les gens qui se mettent devant vous pour prendre des photos avec leur ipad, ceux qui activent le flash (sachant que si vous appuyez au même moment, vous vous retrouvez avec une photo cramée…), les gens qui ne veulent pas être sur la photo de groupe mais qui reste dans votre champ et qui n’écoutent pas quand vous leur dites de se pousser, les parents des mariés qui sont éparpillés et donc pas en place pour la photo de groupe et qu’on doit chercher partout… Comment vous dire qu’en fin de journée, j’étais plus épuisée que par une semaine de boulot. Nerveusement, il faut avoir la force de hausser le ton et de rappeler les gens à l’ordre, gentiment mais fermement, pour pouvoir travailler correctement. Le photographe avec qui j’ai bossé est du genre timide, c’était donc à moi de ramener les gens pour les photos et de lui faciliter la tâche. Et c’est là que ma formation de prof m’a bien servi.

Un mariage, c’est long. Et fatigant.

C’est pareil pour tout le monde j’imagine.Mais honnêtement, pour moi la photo de mariage c’était petits four, champagne, et du bonheur. Quelle naïveté de ma part. Mes jambes ont souffert, mon dos n’en pouvait plus de transporter tout le matériel qui pèse quand même assez lourd, ma tête tournait à cause de la chaleur… Bref, c’est du boulot, un boulot dur, épuisant, une journée de dingue mais qui vous émerveille quand même, au final.

19243947310_26f3fd3f80_o

Cette journée m’a épuisé, mais j’ai adoré cette expérience. J’ai découvert que photographier un mariage, ce n’est pas comme on l’imagine, qu’il faut savoir faire face aux imprévus les plus problématiques, qu’il faut savoir communiquer efficacement avec les gens qui parfois ne vous rendent pas les choses faciles, que le temps ou les conditions de lumières sont une vraie plaie parfois et qu’il faut savoir les gérer. En bref, un sacré boulot que je ne me sentirais pas encore prête à assumer seule, tant les enjeux sont énormes. Je vois beaucoup de gens sur Internet se plaindre des tarifs parfois très élevés, mais honnêtement, si on compte la charge de travail le jour J ainsi que les heures de retouche qui attende le photographe, sans compter les préparations en amont, ces tarifs sont largement justifiés. Un mariage, c’est épuisant nerveusement et physiquement, et le pire c’est qu’on a pas le droit à l’erreur.

Je suis donc reconnaissante à ce photographe qui m’a permis de le suivre et qui a répondu gentiment à mes questions et mes interrogations sur la photographie de mariage. J’ai hâte de voir le résultat final et j’espère lui avoir été utile lors de cette journée marathon.

Je vous retrouve très vite pour de nouvelles photos !

Des bisouuuus.

Premier concert !

Bonjour tout le monde ! 🙂

Alors voilà, dans mon article de hier je vous parlais d’un évènement musical pour lequel j’allais prendre des photos, et après une nuit blanche et des retouches jusqu’à l’aube, j’ai le grand plaisir de vous présenter le résultat. Bon qu’on se le dise, la photo de concert c’est une vraie plaie haha. Je me suis arrachée les cheveux sur Lightroom pour récupérer des choses potables, mais au final les photos finales me plaisent plutôt bien. J’espère que ce sera le cas pour vous aussi ! Un grand merci à l’association INC Music de m’avoir fait participé à cet évènement, en espérant que plein d’autres vont suivre.

Le premier groupe se nomme Nahash, j’ai beaucoup aimé leur style, vous pouvez les retrouver sur Facebook.

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

photographe-colmar-concert-nahash

Place maintenant au duo franco-irlandais Dan et Jeff qui ont fait preuve d’une présence incroyable sur scène en étant que deux.

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

photographe-colmar-concert-

J’espère que ces photos vous auront plu, et je vous dis à bientôt 🙂

Des bisous.

Je suis Charlie.

Un court article, une photo simple, pour témoigner ma douleur et le choc provoqués par l’horreur de ces deux derniers jours. Mes pensées vont vers les familles des victimes. Ce soir, j’ai allumé une bougie pour rendre hommage à des hommes et des femmes morts pour notre pays et notre liberté d’expression.

_DSC1564

Le réveillon.

Quelques photos du réveillon de Noël. Un réveillon pas si joyeux pour moi, m’étant séparé de mon copain trois jours avant. Autant dire que plus d’une fois les larmes me sont montées aux yeux. Malgré cela, je suis plutôt contente de mes photos et j’espère que vos réveillons ont été plus agréables que le mien.

En vous souhaitant à tous un joyeux Noël,

Des bisous.

 

_DSC1487 _DSC1489 _DSC1490 _DSC1491 _DSC1493 _DSC1495 _DSC1499 _DSC1501