Instameet avec We Love Alsace #3

Ce samedi 9 juin a eu lieu le troisième Instameet organisé par la super team de We Love Alsace. La première édition nous avait emmené à la découverte du street art mulhousien et la seconde nous avait permis de fêter Noël au marché d’Obernai. Cette troisième édition fut l’occasion de revoir pas mal de têtes connues et de se rendre à Dambach-la-ville, une petite commune de 2000 habitants à quelques kilomètres de Sélestat, dans le Bas-Rhin.

C’était la première fois que je découvrais cet endroit et je l’ai trouvé vraiment mignon, même si elle ne se classera dans ma liste de villages préférés en Alsace. Son centre ville a gardé un charme ancien et médiéval qui rend cependant la visite très agréable et permet de se fondre complètement dans le style alsacien.

Cette visite se passa en grande partie en compagnie d’Antoine Ruhlmann, membre d’une famille de viticulteurs de la ville. Le domaine Ruhlmann-Schutz existe depuis 1688 (non non, ce n’est pas une faute de frappe 😉 !) et s’étend sur 70 hectares dont 40 sur le sol alsacien. C’est donc accompagné de l’un de ses héritiers que nous sommes partis à la découverte du domaine, commençant notre visite par les caves, où nous avons pu apprendre de nombreuses choses sur la fabrication du vin mais aussi du crémant.

Nous avons ensuite embarqué dans le petit train réservé aux visites touristiques du vignoble. C’est donc sous un soleil de plomb que nous avons pu en découvrir plus sur les différents cépages et les étapes de maturation du raisin.

Merci encore une fois à toute la team We Love Alsace de nous concocter de chouette petits moments de genre !

Publicités

Factory & Co à Strasbourg : une belle découverte !

Factory & Co, c’est une enseigne à l’accent très américain. Un temple où l’on trouve des cheesecakes, des bagels et évidemment, les bons vieux burgers comme aux States !

L’idée de cette enseigne est née dans l’esprit de Jonathan Jablonsky, un franco-américain, lors de l’un de ses voyages. Il souhaite mêler cuisine américaine de qualité et ambiance joviale. Une histoire qui débute en 2004 et qui continue aujourd’hui puisque l’enseigne vient d’ouvrir un nouveau restaurant à Strasbourg, dans le centre commercial Rivetoile.

A cette occasion, j’ai eu la chance de participer à la soirée de lancement qui a eu lieu le 24 mai. Une soirée où de nombreux influenceurs strasbourgeois étaient présents pour découvrir les produits proposés par Factory & Co. Qu’on se le dise, j’étais un peu sceptique : l’esprit chaîne de restaurants ne me rassure jamais vraiment, puisqu’on peut y trouver du très bon comme du très mauvais. Mais j’y suis allée avec un esprit ouvert et surtout par curiosité pour ce nouveau restaurant à deux pas de chez moi.

Je dois avouer que j’ai été agréablement surprise ! Tout est fait maison, ce qui se ressent au niveau de la qualité. Le pain du burger, les produits utilisés dedans, le steak (végétarien, pour ma part)… Tout avait du goût, rien n’était sec. Les frites étaient très bonnes également, un sans faute pour le repas.

Mais le meilleur pour la fin : le cheesecake. Je vous avoue que la promesse d’un bon cheesecake était ma motivation principale pour me rendre à cette soirée. Amoureuse de la culture anglophone et ayant vécu en Angleterre, des cheesecakes, j’en ai mangé. Beaucoup. C’est probablement mon dessert préféré, et j’allais me montrer intransigeante en cas d’erreur.

Le cheesecake a comblé toutes mes attentes. Un grand choix dans la vitrine, où il y en a pour tous les goûts. Partie pour un combo framboise/chocolat blanc, ma résolution s’est évanouie quand j’ai aperçu le cheesecake au KINDER BUENO. Et celui-ci ne m’a pas déçu : léger & savoureux, il avait toutes les caractéristiques que j’attends dans un cheesecake.

En bref, les produits Factory & Co ne déçoivent pas. Hormis le menu, le décor est moderne et chaleureux. Un endroit vraiment agréable où le chéri et moi nous retournerons certainement !

Et vous, vous connaissez l’enseigne ? Qu’en pensez-vous ? 😊

Le Chalet de l’Orbi à Ventron, Lorraine

J’aimerais ajouter un côté plus lifestyle à ce blog. J’aime découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux restaurants et de nouvelles activités, mais j’hésite toujours à en parler ici car je n’ai jamais tout à fait défini la direction de ce blog. Même si j’ai envie de continuer à parler photo avec vous, j’ai également envie de vous faire découvrir mes coups de coeur, dans ma région mais également ailleurs au gré de mes voyages. J’espère que ce nouvel aspect du blog vous plaira ! ♥

Et je commence donc par vous présenter le Chalet de l’Orbi. A l’occasion d’un anniversaire, nous avons été invités le chéri et moi à passer le weekend dans ce chalet situé à Ventron, en Lorraine, à seulement quelques kilomètres de la frontière avec le Haut-Rhin.

Ce petit chalet nous a conquis dès notre arrivée. Une décoration campagnarde mais moderne, niché au coeur d’une petite vallée, avec des moutons et des chèvres à proximité. Moi qui me revendique comme une citadine, j’avoue me laisser séduire parfois par le charme de la campagne et d’un cadre plus naturel. Se réveiller le matin en entendant les oiseaux et les moutons, c’est quand même plus agréable que le tram, non ?

Doté de trois chambres, le Chalet de l’Orbi est parfait pour un weekend en famille ou entre amis. Mon gros + : le spa extérieur avec vue sur la cabane des chèvres ! ♥

 

 

Les objectifs pour smartphone Pixter

Les objectifs Pixter sont des mini-objectifs photos adaptés aux smartphones. De nombreux types d’objectifs sont disponibles, comme le FishEye ou le grand angle. Ayant offert le Pack Starter pour mon chéri à son dernier anniversaire, j’avais envie de vous montrer un petit peu à quoi ressemblent ces objectifs et l’utilisation que vous pouvez en faire. Je vous donnerais également mon avis sur leur ergonomie, la qualité ou encore le prix.

Le pack Starter de Pixter est composé de trois objectifs pour smartphones : le grand angle, le Fisheye, et le macro. Il vous permet ainsi de vous familiariser doucement avec les différentes possibilités de prises de vues qu’offrent ces objectifs.

Le clip inclus dans la pack vous permet de fixer votre objectif au téléphone. Il faut en général quelques essais avant que l’objectif soit parfaitement positionné sur la lentille.

Un petit aperçu de ce que ça donne :

DSC_5478

L’objectif Grand Angle 

L’objectif Macro

L’objectif Fisheye

 

Mes +

  • les objectifs sont faciles à utiliser, et le pack de 3 permet de pouvoir s’amuser avec différentes optiques sans avoir à choisir
  • la qualité d’image est très correcte, mais dépend énormément du téléphone également
  • le prix raisonnable

Mes –

  • c’est parfois un peu galère de bien ajuster les optiques, ça demande donc un petit temps d’adaptation pour avoir le coup de main, autrement ça laisse apparaître certains bords noirs sur la photo ce qui est pas génial
  • l’objectif macro doit être collé à l’objet pour que les détails apparaissent de façon nette, ce qui n’est pas hyper pratique

Et vous, vous avez testé les objectifs Pixter ? Vous en pensez quoi ?

New York, New York ♫

New York, c’était un rêve. Des images dans ma tête qui revenaient sans cesse, que j’associais avec l’avenir. C’est quelque chose que je voulais voir, une expérience que je voulais connaître. Je ne pouvais pas imaginer vivre toute ma vie sans un jour poser le pieds dans la Grosse Pomme. Ce genre de rêves qu’on ne peut pas ne pas réaliser, vous voyez ?

DSC_3600

Ce rêve, j’ai eu la chance de le réaliser en février dernier, accompagné de mon homme. Grace à une offre intéressante dénichée sur le net, un petit coup de tête, et une carte bleue qui chauffe, nous voilà le 14 février 2018, prêt à décoller de Roissy direction JFK. Je ne saurais jamais décrire avec justesse les émotions que j’ai vécues là-bas. Des bonnes, des mauvaises, mais surtout, des émotions inoubliables. J’ai gardé les yeux grands ouverts pendant 6 jours. J’ai respiré à plein poumon l’air new-yorkais, levé la tête 95 % du temps pour observer cette ville plus verticale qu’horizontale. Être à New-York, c’est comme être dans un film. On a tellement vu ces différents endroits qu’on a l’impression de les connaître, et pourtant, ils nous éblouissent quand même une fois devant. J’ai été stupéfaite par sa grandeur, son charisme, son dynamisme, son mystère, mais surtout sa beauté.

DSC_3602DSC_3639

En dehors des monuments incontournables comme l’Empire State Building ou la Statue de la Liberté, New York est avant tout une atmosphère hors du commun. Une bulle à part du monde, et pourtant à son sommet. Déguster un cupcake de la Magnolia Bakery, respirer l’air marin de Coney Island, manger une pizza trois fois plus grande que chez nous, marcher sur le Brooklyn Bridge à la nuit tombée, admirer le coucher de soleil depuis le ferry qui nous ramène à Manhattan… J’ai tellement de souvenirs, de sensations qui me reviennent à chaque fois que j’y pense. Je pense réellement que j’ai vécu le plus beau voyage de ma (courte) vie. Il aura en tout cas été à la hauteur de toutes mes espérances.

DSC_3655DSC_3674DSC_3723

Il y a un souvenir particulièrement marquant : notre après-midi à Coney Island. La fête foraine étant fermée pour la saison (ce que je n’avais pas prévu), nous avons fait un détour par l’aquarium avant de finir la journée sur la plage, à rire, prendre des photos, admirer le coucher de soleil, ou encore à ramasser des coquillages. J’ai ressenti ce jour-là un sentiment de plénitude profond, ce genre de moment où vous réalisez que vous êtes exactement là où vous voulez être, à ce moment précis.

DSC_3804DSC_3805DSC_3815DSC_3839DSC_3847DSC_3864DSC_3931

DSC_4216DSC_4260DSC_4277DSC_4285DSC_4346DSC_4384DSC_4420DSC_4469DSC_4483DSC_4511DSC_4526DSC_4529DSC_4558DSC_4604DSC_4628DSC_4655DSC_4715DSC_4725

Ce que j’ai préféré ? La photogénie de New York, évidemment. Cette ville est un terrain de jeu incroyable pour tout photographe. J’envie les locaux qui ont tout le loisir de se perdre dans ses rues pour la photographier sous tous ses aspects. New York est une source inépuisable d’inspiration et je ne me lasse pas de revoir les photos que j’y ai prises.

Et vous, vous y êtes déjà allés ? Quel est votre plus beau souvenir ? 

Le tag Instagram ♥

pablo

Ton Instagram

Mon pseudo sur Instagram est eva.go.lightly.

1- Depuis quand as-tu Instagram ?

Ma première photo a été postée 12 mai 2013. Ayant un blackberry à cette époque, j’ai dû attendre d’acheter une tablette tactile pour pouvoir enfin m’amuser avec l’application.

2- Quelle a été ta première photo postée ?

Une photo prise au Pays de Galles, sur la plage de Three Cliffs Bay.

FireShot Capture 29 - Eva (@eva.go.lightly) • Photos et v_ - https___www.instagram.com_p_ZMDIj6qslE_

3- Vas-tu souvent sur Instagram ?

Tout le temps ! C’est l’application dont je ne peux vraiment pas me passer.

4- Quelle est ta pire photo sur Instagram ?

J’ai beau chercher, je ne trouve pas. Non pas parce que je trouve que ce qu’ai posté est un chef d’oeuvre (loin de là), mais je fais attention à toujours poster de photos qui me plaisent, ou qui me rappelle un beau moment passé.

5- Quelle est ta photo sur Instagram qui a eu le plus de succès ?

Ma guitare, avec 273 likes.
12531126_110891732638611_915946441_n

6- Combien as-tu de followers (abonnés) sur ton compte Instagram ? Combien suis-tu de personnes ?

2574 abonnés & 169 comptes suivis.

7- Qui est la dernière personne à avoir liké (aimé) une de tes photos ?

Un compte du nom de @taron_breen_nz.

8- Cite une personnalité ou marque que tu suis ? Et une qui te suis toi si c’est le cas.

Justine Lévy a commencé à me suivre il y a deux jours, étant donné que c’est l’un de mes auteurs préférés, j’étais ravie ! Je la suis en retour, mais il y a beaucoup d’autres célébrités que je suis (coucou Britney ♥).

9- Montre nous une à trois de tes photos préférées sur ton compte Instagram.

 

Il y en beaucoup plus mais il fallait bien choisir !

10- Quelle est la dernière photo qui apparaît sur la page d’accueil de ton Instagram au moment où tu fais cet article ?

FireShot Capture 30 - Instagram - https___www.instagram.com_

Nikkor 55-300mm : mon avis

J’ai envie de faire plus de tests produits sur le blog, et de partager avec vous mes coups de cœur en matière de matériel photographique. Je vous présente donc aujourd’hui le Nikkor 55-300mm f/4.5-5.6G ED VR de chez Nikon. Il s’agit d’un télé-objectif que j’ai acheté il y a un petit bout de temps mais que je n’avais jamais pris le temps de vous montrer.

Je dois vous avouer que cet objectif fut un achat coup de tête. Le style de photos que j’aime faire ne nécessite pas vraiment de zoom, et encore moins un téléobjectif. De plus, je suis une grande fan des grandes ouvertures, et cet objectif n’est pas hyper lumineux. En bref, je n’en avais pas un grand besoin mais je me suis dit que ce serait sympa d’avoir enfin un zoom qui me permettrait d’avoir plus de possibilités pour mes photos de voyage (eh oui, difficile de toujours se rapprocher des monuments avec un 35 ou un 50mm).

30725048_1246992232109790_5666821545884909568_n

Qu’on se le dise : cet objectif sort très peu de son tiroir. Mon style, c’est les photos de détails, les grandes ouvertures, et donc les focales fixes. J’ai donc rarement besoin d’un zoom pour les photos que je souhaite faire. Je trouve également qu’en dehors des conditions de haute lumière, il manque un peu de piqué et à moins de monter en ISO, c’est difficile d’éviter le flou de bougé à partir du moment où on zoome un peu. J’évite donc de l’utiliser dès que la lumière est un peu trop basse. L’idéal serait de monter en ISO… sauf que cet objectif ne se monte que sur les capteurs DX, donc à moins d’aimer le bruit chromatique, on évitera de trop monter.

Petite fiche technique : 

MontureNikon F
Ouverture maximalef/4.5
OptionsStabilisation d’image, Moteur à ultrasons

 

Cet objectif vous coûtera environ 200 euros chez la plupart des distributeurs. Un investissement raisonnable et idéal si vous souhaitez vous initier à la photo de nature ou de paysage. Je ne le conseille cependant pas si comme moi vous aimez le joli bokeh et les grandes ouvertures. Les plus pointilleux seront également gênés par son manque de piqué.

27842411694_de25abd1b0_k

28380504341_140f57f2e9_k

24741210402_1de7067139_k

27303848835_c6291dff16_k

Essai en basse lumière