Weekend du 1er mai ♥

J’espère que vous avez bien profité de ce weekend prolongé qui fait le plus grand bien (en tout cas pour moi), et je n’ai qu’une hâte: que le deuxième commence !

Ce weekend pour moi a rimé avec famille, amis, soirée (un peu trop) arrosée et balade sous la grisaille d’Obernai. J’ai également eu l’occasion de rejoindre Vickie in the sky pour une découverte du Jardin Botanique de Strasbourg (je n’avais malheureusement pas mon fidèle Nikon sur moi, mais j’ai fait chauffer l’argentique..).

_DSC0463_DSC0468_DSC0472_DSC0479_DSC0490_DSC0520_DSC0522_DSC0541_DSC0597_DSC0602

 

Et vous, il était comment votre weekend du 1er mai ?

{Livre Photo} Shoot, des photos qui vous ressemblent.

J’adore acheter des livres photos. Qu’il s’agisse de livres retraçant la vie et l’oeuvre de grands photographes, de livres à la mémoire des actrices que j’admire comme Brigitte Bardot ou Marilyn Monroe, ou encore des livres explicatifs permettant de m’améliorer dans ma pratique, je ne résiste jamais à ce genre d’achat impulsif.

C’était le cas de Shoot, des photos qui vous ressemblent, que j’ai croisé dans un rayon de la Fnac de Strasbourg il y a de cela quelques mois. J’ai tout de suite été attirée par l’aspect et la couverture du livre, ainsi que sa quatrième de couverture. Il a été écrit par Anki Wijnen, une blogueuse photographe néerlandaise qui possède un univers que je trouve très apaisant. Couleurs et douceur sont au rendez-vous dans ce livre que j’ai lu presque d’une traite.

_DSC0300

On y trouve des conseils de base pour prendre des photos originales dans son quotidien, que ce soit pour un blog ou juste pour un plaisir. De nombreux domaines sont abordés : la photo culinaire, la photo d’objets, la composition, la lumière…

_DSC0311

Même si ce livre s’adresse plutôt à des débutants qui souhaiteraient améliorer leurs prises de vues, je vous conseille néanmoins ce livre si vous souhaitez passer un bon moment à admirer les belles images d’Anki. Je suis restée parfois bouche bée devant ses clichés pleins de couleurs et de tendresse. Vous y trouverez quelques bons conseils qu’on oublie parfois à force de prendre des photos et qu’il fait du bien de réentendre de temps en temps.

_DSC0307

Titre: Shoot, des photos qui vous ressemblent

Auteur : Anki Wijnen

Prix : 16,90€

Editions: Eyrolles

Un air de carnaval à Rosheim

Le Carnaval vénitien s’est tenu ce weekend dans le joli petit village de Rosheim, pas loin de chez moi. Un carnaval que j’avais très envie de voir, mais c’était sans compter mon organisation laborieuse. Nous avons eu la bonne idée avec le chéri de débarquer frais comme des gardons (oui, j’utilise encore cette expression) dimanche en début d’après-midi. Et là, grosse déception : peu de monde dans le centre-ville, et seulement quelques personnes déguisées en style vénitien. Apparemment nous avons raté les grandes festivités qui ont eu lieu la veille au soir. Un défilé de clôture était prévu pour 15h30, mais des obligations familiales nous ont empêchés de patienter plus longtemps. Malgré cette petite déconvenue, nous avons pu admirer de magnifiques costumes vénitiens donc je vous présente quelques exemples ci-dessous. Perso mon préféré, c’est le petit Arlequin ♥

Et vous, c’est lequel ? 🙂

_DSC0242

_DSC0250_DSC0258_DSC0261carnaval-rosheim

Un dimanche à Strasbourg ♥

Pour moi le dimanche, c’est sacré. C’est le seul jour de la semaine où je m’interdis formellement de culpabiliser si je ne fais rien de productif. C’est le jour où avec le chéri on peut décider de squatter le canapé devant un bon film, ou sortir faire une balade. C’est le jour où on se lève à midi et où le repas se prend à heures décalés. Un jour que j’aime tout particulièrement, puisqu’il fait suite à des samedis souvent chargés, et qui offre tout le loisir de se ressourcer avant de ré-attaquer une nouvelle semaine de travail.

Ce dimanche n’a pas fait exception à la règle. La journée a commencé doucement par un succulent brunch pris à Pur etc, un petit restaurant super cozy où on déguste de bons produits frais, des jus de fruits à tomber et des plats végétariens absolument délicieux. La journée a donc débuté par un monumental pétage de bide, à coups de fromage frais, d’oeuf brouillé, de scones au chocolat ou encore de salade de fruits à volonté et de pain beurré succulent. Une bonne façon de démarrer un dimanche ensoleillé à Strasbourg.

pur etc strasbourg_dsc0183_dsc0184_dsc0185_dsc0188_dsc0189_dsc0191

Réticente à l’idée de me mélanger à la foule et de voir la parade du Carnaval, j’ai préféré proposer au chéri une petite séance de farniente au Jardin des deux rives, un parc magnifique situé au croisement de Kehl et Strasbourg, que je n’avais encore jamais eu l’occasion de voir. Malgré un petit vent frais, nous avons pu nous étendre dans l’herbe et profiter d’un peu de calme, loin des mouvements incessants de la ville.

_dsc0193_dsc0196_dsc0199_dsc0206_dsc0208_dsc0209_dsc0217

Un dimanche qui m’a fait énormément de bien, après une semaine chargée en stress, en doutes, et en questionnement quant à mon avenir. Une décision qui s’impose et qui risquerait de changer beaucoup de choses dans mon quotidien selon mon choix. C’est là que des journées comme celle-ci deviennent indispensable, pour se ressourcer, se recentrer sur le plus important, et profiter un peu des jolis moments de la vie.

Bonne semaine à tous, des bisous.

Obernai, ma ville d’adoption

C’est en parcourant et en faisant du tri dans de vieux dossiers photos que j’ai réalisé que je ne vous avais jamais montré les photos que j’ai prises d’Obernai, ma « nouvelle » ville. Il y a 6 mois presque tout pile, je débarquais fraîchement diplômée dans cette ville du Bas-Rhin où je venais de signer mon tout premier CDI. Ayant grandi dans une ville de Haut-Rhin plutôt industrialisée, j’ai toujours rêvé de poser mes valises dans une ville typiquement alsacienne, avec des maisons à colombages et des pavés à perte de vue. Autant dire qu’Obernai remplit ce rôle à merveille. L’adaptation ne fut pas des plus faciles: j’avais quitté Mulhouse, une ville de taille moyenne, pour une ville plus réduite au style plus campagnard que citadin. Il m’a fallu beaucoup de temps, moi qui visait Strasbourg pendant mes recherches, à me résoudre à vivre à Obernai. Et pourtant, c’est une ville qui a su gagner mon coeur d’Haut-Rhinoise. Je passe beaucoup de temps à Strasbourg, et je commence à apprécier de revenir au calme d’Obernai, où j’ai développé mes petites habitudes. Il y a par exemple La Soupe à Mémé, restaurant à tendance végétarienne où j’aime déguster de bons petits plats entre amis ou avec le chéri. L’Eden sans Gluten, un salon de thé qui se trouve au bout de ma rue et qui ne manque jamais de me régaler pour un bon brunch du dimanche. Les remparts, où j’aime me promener lorsque le soleil se couche et les couvre d’une lumière orangée. Les magasins bios où j’achète mes petits produits végétariens et vegans. Le centre ville, où les touristes se bousculent et où les bretzels sont rois. Il y a tant de petites choses qui font que, oui, j’ai appris à aimer cette ville, même si le coup de foudre n’a pas été immédiat.

Sans en dire plus, je vous laisse découvrir quelques photos qui je l’espère sauront vous convaincre de venir faire un tour chez les Obernois ♥

obernaiobernaiobernaiobernaiobernaiobernaiobernaiobernaiobernaiobernai

 

La photo argentique : mes premiers pas

Je ne l’avais pas annoncé encore sur le blog, mais le mois dernier je me suis procurée un objet qui me faisait de l’oeil depuis longtemps: un appareil argentique. Fascinée par cet univers, je n’avais pas encore osé franchir le pas et me sentais intimidée par le côté très technique de cette pratique. Puis un jour, j’ai décidé, un peu sur un coup de tête (comme la majorité de ce que j’entreprends dans la vie) de regarder sur Le Bon Coin à la recherche d’un appareil pas trop cher et dans les parages. Bingo: pour 80€ je dénichais ce Minolta X300, dont le propriétaire habitait à quelques minutes en voiture de chez moi.

minolta x300 appareil argentique

Passés les premières appréhensions de tenir en main cet appareil argentique que je ne maîtrisais absolument pas, j’ai franchi le cap et acheté ma toute première pellicule Kodak pour la modique somme de 6 euros. Autant dire que j’étais excitée comme une puce.

Sans vouloir me lancer dans quelque chose de très artistique, j’avais surtout envie d’immortaliser tous les moments de vie qu’on prend en photo mais qu’on laisse souvent traîner sur un disque dur. Je n’aurais peut-être jamais développé certaines de ces photos si elles avaient été en numérique, et pourtant les revoir m’a fait chaud au coeur et témoigne d’un quotidien fait de petits plaisirs.

Pour ceux qui se poseraient la question, j’ai pu les faire développer à la Fnac de Strasbourg (les photos sont envoyées dans un laboratoire allemand).

Evidemment, certaines photos sont complètement ratées et ne méritent pas d’être présentées ici, mais je suis ravie de voir le rendu des autres, et c’est certain que je vais les garder précieusement.

photographie argentiquephoto-argentique-2photo-argentique-3photo-argentique-4photo-argentique-5photo-argentique-6photo-argentique-7Maintenant, il ne reste plus qu’à me procurer une nouvelle pellicule !

Et vous, vous pratiquez la photo argentique ? Des conseils à prodiguer pour une novice comme moi ?